Chicomoztoc, les origines mythiques aztèques

Chichemec dessinant des personnes à l

Une version chichemec de Chicomoztoc, dessinée vers 1550. Michel Wal





Chicomoztoc (La Place des Sept Grottes ou La Grotte des Sept Niches) est la grotte mythologique d'émergence pour le Aztèque/Mexicain , les Toltèques et d'autres groupes du centre du Mexique et du nord de la Mésoamérique. Il est fréquemment représenté dans le centre du Mexiquecodex, cartes et autres documents écrits appelés impressions sur toile , comme une salle souterraine entourée de sept chambres.

Dans les représentations survivantes de Chicomoztoc, chaque chambre est étiquetée avec un pictogramme qui nomme et illustre un différent nahua lignée qui a émergé de cet endroit particulier dans la grotte. Comme pour les autres grottes illustrées dans l'art mésoaméricain, la grotte présente des caractéristiques animales, telles que des dents ou des crocs et des yeux. Des rendus plus complexes montrent la grotte comme un monstre ressemblant à un lion dont la bouche béante sort le peuple d'origine.



Une mythologie pan-mésoaméricaine partagée

L'émergence d'une grotte est un fil conducteur que l'on retrouve dans toute l'ancienne Méso-Amérique et parmi les groupes vivant dans la région aujourd'hui. Des formes de ce mythe peuvent être trouvées aussi loin au nord que le sud-ouest américain parmi des groupes culturels tels que les Ancestral Puebloan ou les Anasazi . Eux et leurs descendants modernes ont construit des salles sacrées dans leurs communautés connues sous le nom de kivas , où l'entrée du balayer , le lieu d'origine Puebloan, était marqué au centre du sol.

Un exemple célèbre d'un lieu d'émergence pré-aztèque est la grotte artificielle sous la Pyramide du Soleil à Teotihuacán . Cette grotte diffère du récit aztèque de l'émergence car elle ne comporte que quatre chambres.



Un autre sanctuaire d'émergence construit à la manière de Chicomoztoc se trouve sur le site d'Acatzingo Viejo, dans l'État de Puebla, au centre du Mexique. Il ressemble plus étroitement au récit aztèque en raison de ses sept chambres creusées dans les murs d'un affleurement rocheux circulaire. Malheureusement, une route moderne a été coupée directement à travers cet élément, détruisant l'une des grottes.

Réalité mythique

De nombreux autres lieux ont été proposés comme sanctuaires possibles de Chicomoztoc, parmi lesquels le site de La Quemada, au nord-ouest du Mexique. La plupart des experts pensent que Chicomoztoc n'était pas nécessairement un lieu physique spécifique mais, comme Sans ça , une idée répandue parmi de nombreux peuples mésoaméricains d'une grotte mythique comme lieu d'émergence à la fois pour les humains et les dieux, à partir de laquelle chaque groupe s'est matérialisé et s'est identifié dans son propre paysage sacré.

Mis à jour parK. Kris Hirst

Sources



Aguilar, Manuel, Miguel Medina Jaen, Tim M. Tucker et James E. Brady, 2005, Construction d'un espace mythique : l'importance d'un complexe Chicomoztoc à Old Acatzingo. Dans la gueule du monstre terrestre : utilisation de la grotte rituelle mésoaméricaine , édité par James E. Brady et Keith M. Prufer, 69-87. Presse de l'Université du Texas, Austin

Boone, Elizabeth Hill, 1991, Histoires de migration comme performance rituelle . Dans Changer de lieu : paysages cérémoniels aztèques , édité par David Carrasco, p. 121-151. Presse de l'Université du Colorado, Boulder



Boone, Elizabeth Hill, 1997, Scènes marquantes et événements cruciaux dans les histoires picturales mexicaines . Dans Codes et documents sur le Mexique : deuxième symposium , édité par Salvador Wheel Smithers, Constance Vega Sosa et Rodrigo Martinez Baracs, pp. 107-1 407-4 vol. I. Institut national d'anthropologie et d'histoire, Mexique, D.F.

Boone, Elizabeth Colline, 2000, Histoires en rouge et noir : histoires illustrées des Aztèques et des Mixtèques . Université du Texas, Austin.



Séances Carrasco, David et Scott, 2007, Cave, City, and Eagle's Next : Un voyage interprétatif à travers la Mapa de Cuauhtinchan n° 2 . Presse de l'Université du Nouveau-Mexique, Albuquerque.

Duran, Fray Diego, 1994, Les histoires des Indes de la Nouvelle-Espagne . Traduit par Doris Heyden. Presse de l'Université de l'Oklahoma, Norman.



Hers, Marie-Areti, 2002, Chicomoztoc. Un mythe revu, dans Archéologie mexicaine , vol 10, n° 56, pp : 88-89.

Heyden, Doris, 1975, Une interprétation de la grotte sous la pyramide du soleil à Teotihuacan, Mexique. Antiquité américaine 40:131-147.

Heyden, Doris, 1981, L'aigle, le cactus, le rocher : les racines du mythe et du symbole de la fondation Mexico-Tenochtitlan . BAR International Series n° 484. B.A.R., Oxford.

Monaghan, John, 1994, Les alliances avec la terre et la pluie : échange, sacrifice et révélation dans la socialité mixtèque . Presse de l'Université de l'Oklahoma, Norman.

Taube, Karl A., 1986, La grotte d'origine de Teotihuacan: l'iconographie et l'architecture de la mythologie émergente en Mésoamérique et dans le sud-ouest américain. RES 12:51-82.

Taube, Karl A., 1993, Mythes aztèques et mayas . Le passé légendaire. Presse de l'Université du Texas, Austin.

Weigland, Phil C., 2002, Creation Northern Style, in Archéologie mexicaine , vol 10, n° 56, pp : 86-87.