Art

Las Meninas de Diego Velázquez : 10 choses à savoir

Peinture Las Meninas de Diego Velazquez, au musée du Prado

Détail de Las Meninas de Diego Velazquez, situé au musée du Prado





Peint en 1656, de Diego Vélasquez Las Meninas (qui se traduit par «Les dames en attente») est l'une des œuvres d'art les plus importantes au monde. Accroché à El Prado à Madrid, l'immense tableau fascine, mystifie et touche ses spectateurs depuis des siècles, inspirant les œuvres de Foucault et de Picasso. Il continue de défier l'analyse à ce jour, bien qu'il s'agisse de la peinture la plus écrite de l'histoire. Lisez la suite pour essayer de trouver votre propre sens dans le chef-d'œuvre de Velázquez.

10. C'est l'œuvre de l'un des plus grands artistes du monde

velazquez-portrait-homme-autoportrait-peinture

Portrait d'un homme , de Diego Vélasquez , vers 1635, via le Met



Né à Séville en 1599, Diego Velázquez a montré des talents artistiques dès son plus jeune âge. À seulement 23 ans, le jeune Velázquez s'est rendu à Madrid pour la première fois pour solliciter le patronage royal du nouveau roi, Philippe IV. Malheureusement, il n'a pas eu la chance d'établir une relation royale, mais seulement un an plus tard, il a été rappelé pour peindre un portrait de Philip. La cour a été tellement impressionnée par la peinture de Velázquez qu'il a été nommé artiste officiel, avec la promesse qu'il serait le seul peintre autorisé à représenter le roi.

Velázquez était à juste titre fier de sa position de peintre de la cour et resta à Madrid la majeure partie de sa vie, produisant de l'art sous le patronage de Philippe IV. Inspiré des travaux du Artistes de la Renaissance italienne , il a développé un style extraordinaire qui incarnait mais transcendait le Baroque .



velazquez-las-meninas-peinture

Les Ménines , Diego Vélasquez , 1656, via le musée du Prado

Las Meninas, de Diego VelazquezEn utilisant une variété de coups de pinceau différents et en combinant les couleurs en parfaite harmonie, Velázquez a capturé non seulement des images mais aussi des atmosphères. Ses peintures réalistes et vives étaient sans précédent parmi ses pairs et allaient inspirer d'innombrables futurs artistes à travers l'Europe.

Velázquez mourut en 1660, alors qu'il travaillait encore sur les plans de son prochain projet : la décoration intérieure d'un grand pavillon pour le mariage de la fille du roi.

Vous appréciez cet article ?

Inscrivez-vous à notre newsletter hebdomadaire gratuiteRejoindre!Chargement...Rejoindre!Chargement...

Veuillez vérifier votre boîte de réception pour activer votre abonnement

Merci!

9. Personne ne sait vraiment de quoi il s'agit

las-meninas-performance-morimura-yasumasa

Las Meninas renaît dans la nuit IV: scrutant la scène secrète derrière l'artiste , Morimura Yasumasa , 2013, via Art Gallery New South Wales



Las Meninas est l'une de ces peintures connues pour attirer des foules immenses. Comme le Mona Lisa ou La Naissance de Vénus, les visiteurs peuvent passer des heures à contempler la toile, se déplaçant d'un côté à l'autre, d'avant en arrière pour essayer d'en saisir chaque élément. En voyant Las Meninas pour la première fois, on est confronté à d'innombrables questions. Heureusement, les chercheurs étudient la peinture depuis si longtemps qu'il existe au moins quelques faits clairs :

Lorsque?

Le tableau a été réalisé en 1656, alors que Philippe IV et Mariana d'Autriche étaient roi et reine d'Espagne.



Où?

Il représente la chambre principale au rez-de-chaussée de l'Alcazar royal de Madrid.

Qui?

Au centre de la scène se trouve la jeune Infante Margaret Theresa, flanquée de ses Meninas, les filles de fonctionnaires royaux. A leur droite se trouvent deux nains, amuseurs à la cour, accompagnés d'un grand berger allemand. Juste derrière eux se tient le chaperon des filles, une nonne, accompagné d'un garde du corps. Velázquez lui-même se tient à gauche de l'image, travaillant une immense toile. Plus intéressant encore, Philip et Mariana sont représentés reflétés dans un miroir sur le mur du fond, tandis que la figure de Don José Nieto Velázquez se cache dans l'embrasure de la porte.



Les questions de savoir quel est le contexte de la peinture et pourquoi sont cependant beaucoup plus mystérieuses.

8. Un mystère est l'image du roi et de la reine

velazquez-detail-roi-reine-las-meninas-peinture

Détail de Les Ménines , le Roi et la Reine



En choisissant de représenter le roi et la reine reflétés dans un miroir, Velázquez rendait hommage à Jan van Eyck , un important artiste flamand qui avait utilisé la même technique dans son célèbrePortrait de mariage Arnolfini. La principale différence, cependant, est que le miroir de van Eyck semble montrer l'artiste, alors que les spectacles de Velázquez; Les sujets? Les badauds ? Les spectateurs à venir ?

Philip et Mariana sont à la fois à l'extérieur et à l'intérieur du tableau. Nous ne savons pas s'ils font l'objet de la toile colossale de Velázquez (la taille de celle-ci ne le suggère pas), ou s'ils observent simplement l'artiste à son travail alors qu'il peint leur jeune fille.

Le miroir place le roi et la reine dans la même position que le spectateur, les personnages de l'image centrale nous regardant, tout comme nous les regardons. De cette façon, Velázquez crée un lien intemporel entre les personnages sur la toile et les générations de spectateurs qui viendront la voir au fil des siècles.

7. Un autre mystère : la silhouette sombre en arrière-plan

diego-velázquez-portrait-homme-peinture

Portrait d'un homme (probablement José Nieto) , Diego Velazquez, vers 1635-1645, via Wikimedia Commons

L'un des personnages les plus attachants et pourtant insaisissables de Las Meninas est celui de l'homme qui se tient dans l'embrasure de la porte. Les érudits l'ont identifié comme étant Don José Nieto Velázquez, chambellan de la reine dans les années 1650, chef des tapisseries royales et peut-être un parent de l'artiste. L'analyse de la peinture a montré que le point de fuite se situe juste à l'intérieur de la porte, l'espace ouvert et lumineux derrière Nieto attirant nos yeux au loin.

La chose la plus déroutante à propos de la figure est le fait qu'il semble être figé au milieu du mouvement. Ses pieds sont sur des marches différentes, mais il est presque impossible de dire s'il descend dans la pièce ou s'il en sort. Le premier, et nous voyons la scène juste avant qu'elle ne soit dérangée ; ce dernier, et nous devons nous demander pourquoi il regarde en arrière juste au moment où il part.

L'une des interprétations les plus convaincantes est celle de l'historien de l'art Joel Snyder, qui soutient que Nieto ouvre la porte au départ du roi et de la reine. C'est pourquoi, déclare Snyder, Velázquez s'est éloigné de sa toile et les filles sont sur le point de faire la révérence.

6. Las Meninas regorge de symbolisme

rubens-peter-paul-arachne-pallas-peinture

Pallas et Arachné , Pierre Paul Rubens , 1636-1637, via Virginia Museum of Fine Arts

Les deux tableaux du mur du fond au-dessus du miroir sont chargés de symbolisme. Ils représentent deux tableaux de Pierre Paul Rubens , qui montrent des scènes des Métamorphoses d'Ovide. Les deux peintures dépeignent des récits de triomphe artistique, dans lesquels les mortels se révèlent plus habiles que même les dieux. L'un montre la déesse Minerve punissant Arachné pour avoir osé l'éclipser dans l'art du tissage, tandis que l'autre montre le dieu Apollon écorchant Marsyas pour son jeu de flûte supérieur. D'un remarquable degré de complexité, l'ancien tableau contient même une référence à une autre œuvre appartenant à la famille royale espagnole : Titien Viol d'Europe.

Mais à quoi sert ce tableau complexe dans un tableau dans un tableau ? Rubens était l'artiste flamand le plus influent du XVIIe siècle et Titien était l'un des peintres italiens les plus importants de la Renaissance. Ainsi, en se liant à ces deux artistes légendaires, Velázquez a montré qu'il avait atteint le plus haut niveau de l'art européen. De même, les croix rouges blasonnées sur la poitrine du peintre représentent l'Ordre de Santiago. Velázquez n'a cependant reçu cet honneur que trois ans après l'achèvement de Las Meninas. Le fait que les marques aient été ajoutées plus tard montre que l'artiste tenait à ce que le tableau impressionne le spectateur de son succès.

5. La peinture pose de grandes questions

velazquez-details-las-meninas-peinture

Détail de Les Ménines , par Artsy

Il peut aussi y avoir une signification philosophique plus profonde derrière Las Meninas. Au XVIIe siècle, les penseurs, artistes et écrivains espagnols étaient préoccupés par des idées sur l'illusion et la réalité, préfigurant les Lumières philosophiques du XVIIIe siècle. Don Quichotte de Cervantes, par exemple, demande à son public de contempler les thèmes de la folie, de la fantaisie et de la perspective.

Avec son sujet insaisissable et ses multiples interprétations, Las Meninas reflète donc les préoccupations intellectuelles de l'époque. En brouillant la frontière entre spectateur et sujet, l'intérieur et l'extérieur, l'image et la réflexion, Velázquez demande à son lecteur de considérer la question beaucoup plus profonde de la différence entre représentation et réalité.

4. Las Meninas a fait l'objet de milliers d'études

michel-foucault-photographe

Michel Foucault, via Encyclopedia Britannica

Las Meninas est peut-être l'œuvre d'art la plus documentée, disséquée et discutée au monde. Des milliers et des milliers de livres, d'articles et d'essais ont été écrits à ce sujet, le plus célèbre L'ordre des choses de Michel Foucault .

Le philosophe français consacre le premier chapitre de l'ouvrage à une analyse de la peinture de Velázquez, étudiant les regards partagés par l'artiste, le spectateur et le sujet et les utilisant pour expliquer le réseau de relations. Foucault a vu dans Les Ménines la naissance d'un nouvel âge, marquant le passage de la pensée classique, où l'homme n'est pas encore défini, à la moderne, dans laquelle de multiples interprétations se disputent l'acceptation.

3. Et a inspiré quelques réinterprétations remarquables

fernando-botero-menina-après-velazquez-peinture

Menina après Velázquez Fernando Botero , 1897, sur artnet

À la fin des XIXe et XXe siècles, les artistes ont commencé à se tourner vers l'âge d'or de l'art espagnol pour trouver l'inspiration. Salvador Dalí aurait même modelé sa fameuse moustache sur celle de Velázquez !

pablo-picasso-las-meninas-peinture

Les filles , Pablo Picasso, 1957, via pablopicasso.org

De nombreux peintres célèbres ont choisi de regarder Las Meninas à travers leur propre objectif. À la surface,Pablo PicassoL'émulation abstraite déconcerte le spectateur, tandis que l'Infante trapue de Fernando Botero semble se moquer de la délicate petite princesse de Velázquez. Les deux recréations nous rappellent cependant qu'il n'y a pas de bonne ou de mauvaise façon de lire l'art. Tantôt amusants, tantôt sombres, ces hommages proposent chacun une autre manière d'interpréter Las Meninas.

2. La peinture a vécu quelques aventures

Prado-Musée-Madrid

Musée national du Prado à Madrid , via le Forum Européen des Musées

Las Meninas est passée directement des mains royales à la garde d'El Prado lors de sa création au XIXe siècle. Ce n'est que pendant la guerre civile espagnole, alors que la menace de destruction menaçait, que la peinture a voyagé hors de sa patrie. En 1939, il est évacué à Genève par le gouvernement républicain afin de protéger le patrimoine artistique du pays. La logistique de son évasion était compliquée et impliquait d'être jeté par les fenêtres, emballé avec des fournitures d'urgence et presque déchiré dans un tunnel ferroviaire !

De retour en toute sécurité dans le musée, le tableau était à l'origine logé dans une salle spéciale, la Sala de Las Meninas. Finalement, les directeurs ont décidé d'en faire la pièce maîtresse incontestée de la collection, et il a été placé dans la longue galerie hexagonale au cœur d'El Prado.

1. Las Meninas occupe une place clé dans le patrimoine espagnol et l'histoire de l'art

eugenio-lucas-velázquez-velázquez-peinture-ménines-peinture

Vélasquez peignant les Ménines Eugenio Lucas Vélasquez , XIXe siècle, via artnet

Avec plus de 3 m de largeur et 2,7 m de hauteur, Las Meninas est à la fois littéralement et métaphoriquement une grande partie du patrimoine espagnol. La légende raconte que certains détails ont été ajoutés par le roi Philippe IV lui-même après la mort du peintre, lui donnant une touche supplémentaire de majesté, bien que la rumeur ne repose sur aucune preuve solide. Néanmoins, il est toujours considéré comme faisant tellement partie de l'identité du pays qu'il n'est pas autorisé à voyager à l'étranger pour des expositions.

Las Meninas représente la grande contribution de l'Espagne au monde de l'art, qui a inspiré d'innombrables études, visites et spéculations, chaque spectateur se forgeant sa propre opinion sur la signification du chef-d'œuvre de Velázquez.