Les trois règles de l'architecture

Comment gagner un prix d'architecture Pritzker

vue intérieure de l

Cathédrale temporaire conçue par Shigeru Ban à Christchurch, Nouvelle-Zélande. Walter Bibikow/Getty Images (recadré)





Au dos du médaillon Pritzker se trouvent trois mots : fermeté, commodité et délice. Ces règles d'architecture définissent le prestigieux prix d'architecture Pritzker, considéré comme la plus haute distinction qu'un architecte vivant puisse atteindre. Selon la Fondation Hyatt qui administre le Prix, ces trois règles rappellent les principes établis par l'ancien architecte romain Marcus Vitruvius Pollio : stabilité, utilité, charme. Vitruve a décrit la nécessité pour l'architecture d'être bien construit, utile en servant un objectif et beau à regarder. Ce sont les trois mêmes principes que les jurys Pritzker appliquent aux architectes d'aujourd'hui.

Le saviez-vous?

  • Le Pritzker, ou Pritzker Architecture Prize, est un prix international décerné chaque année à un architecte vivant qui, de l'avis d'un jury sélectionné, a réalisé de profondes réalisations dans le monde de l'architecture.
  • Les lauréats du prix d'architecture Pritzker reçoivent 100 000 $, un certificat et un médaillon de bronze .
  • Le prix Pritzker a été créé en 1979 par Jay A. Pritzker (1922-1999) et son épouse Cindy Pritzker. Les Pritzker ont fait fortune en fondant la chaîne hôtelière Hyatt. Le Prix est financé par la Fondation Hyatt de la famille.

Le célèbre multivolume de Vitruve d'architecture , écrit vers 10 av. explore le rôle de géométrie en architecture et souligne la nécessité de construire toutes sortes de structures pour toutes les catégories de personnes. Les règles de Vitruve sont parfois traduites de cette façon :



' Tous ces éléments doivent être construits en tenant dûment compte de la durabilité, de la commodité et de la beauté. La durabilité sera assurée lorsque les fondations seront réalisées jusqu'au sol solide et que les matériaux seront judicieusement et généreusement sélectionnés ; la commodité, lorsque l'agencement des appartements est irréprochable et ne présente aucune gêne à l'usage, et que chaque classe d'immeuble est affectée à son exposition convenable et appropriée ; et la beauté, lorsque l'apparence de l'œuvre est agréable et de bon goût, et lorsque ses membres sont en juste proportion selon des principes corrects de symétrie. ' — d'architecture, Livre Ier, Chapitre III, Alinéa 2

Fermeté, commodité et plaisir

Qui aurait pu deviner qu'en 2014, le prix le plus prestigieux en architecture serait décerné à un architecte qui n'était pas une célébrité : Shigeru Ban. La même chose s'est produite en 2016 lorsqueL'architecte chilien Alejandro Aravenaa reçu le prix d'architecture. Le jury Pritzker pourrait-il nous dire quelque chose sur les trois règles de l'architecture ?

Comme le lauréat du Pritzker 2013,C'est de la sauce soja, Ban a été un architecte de la guérison, concevant des logements durables pour les victimes du tremblement de terre et du tsunami au Japon. Ban a également fait le tour du monde pour apporter des secours après des catastrophes naturelles au Rwanda, en Turquie, en Inde, en Chine, en Italie, en Haïti et en Nouvelle-Zélande. Aravena fait de même en Amérique du Sud.



Le jury du Pritzker 2014 a déclaré à propos de Ban que 'son sens des responsabilités et son action positive pour créer une architecture de qualité au service des besoins de la société, combinés à son approche originale de ces défis humanitaires, font du lauréat de cette année un professionnel exemplaire'.

Avant Ban, Aravena et Ito sont venus les premiers récipiendaires chinois,Wang Shu, en 2012. À une époque où les villes chinoises étouffaient sous l'effet de la sururbanisation, Shu continuait de défier l'attitude de surindustrialisation rapide de son pays. Au lieu de cela, Shu a insisté sur le fait que l'avenir de son pays pourrait se moderniser tout en restant attaché à ses traditions. 'En utilisant des matériaux recyclés', a déclaré la citation Pritzker 2012, 'il est capable d'envoyer plusieurs messages sur l'utilisation prudente des ressources et le respect de la tradition et du contexte, ainsi que de donner une appréciation franche de la technologie et de la qualité de la construction aujourd'hui, en particulier dans Chine.'

En décernant la plus haute distinction d'architecture à ces trois hommes, qu'est-ce que le jury Pritzker essaie de dire au monde ?

Comment gagner un prix Pritzker

En choisissant Ban, Ito, Aravena et Shu, les jurys Pritzker réaffirment des valeurs anciennes pour une nouvelle génération. Ban, né à Tokyo, n'avait que 56 ans lorsqu'il a gagné. Wang Shu et Alejandro Aravena n'avaient que 48 ans. Certainement pas des noms familiers, ces architectes ont entrepris une variété de projets commerciaux et non commerciaux. Shu a été un érudit et un enseignant de la préservation et de la rénovation historiques. Les projets humanitaires de Ban incluent son utilisation ingénieuse de matériaux courants et recyclables, comme des tubes en carton pour colonnes, pour construire rapidement des abris dignes pour les victimes de catastrophes. Après le tremblement de terre de Wenchuan en 2008, Ban a aidé à mettre de l'ordre dans une communauté dévastée en construisant l'école primaire de Hualin à partir de tubes en carton. À plus grande échelle, la conception de 2012 de Ban pour une 'cathédrale en carton' a donné à une communauté néo-zélandaise une belle structure temporaire qui devrait durer 50 ans pendant que la communauté reconstruit sa cathédrale, décimée par le tremblement de terre de Christchurch en 2011. Ban voit la beauté des coffrages de tubes en béton en carton ; il a également lancé la tendance à la réutilisation des conteneurs maritimes en tant que propriétés résidentielles.



Être nommé lauréat du prix d'architecture Pritzker établit ces hommes dans l'histoire comme certains des architectes les plus influents des temps modernes. Comme beaucoup d'architectes d'âge moyen, leur carrière ne fait que commencer. L'architecture n'est pas une quête pour « s'enrichir rapidement », et pour beaucoup, la richesse ne se matérialise jamais. Le prix d'architecture Pritzker semble récompenser l'architecte qui ne recherche pas la célébrité, mais qui suit la tradition ancienne - le devoir de l'architecte, tel que défini par Vitruve - 'créer une architecture de qualité pour répondre aux besoins de la société'. Voilà comment gagner un prix Pritzker au 21e siècle.

Sources

  • 'Commodity and Delight' d'Andrew Ryan Gleeson, La vérité mensongère (blog), 8 juillet 2010, https://thelyingtruthofarchitecture.wordpress.com/2010/07/08/commodity-and-delight/
  • Citation du jury, Shigeru Ban, 2014, The Hyatt Foundation, http://www.pritzkerprize.com/2014/jury-citation [consulté le 2 août 2014]
  • Citation du jury, Wang Shu, 2012, The Hyatt Foundation, http://www.pritzkerprize.com/2012/jury-citation [consulté le 2 août 2014]
  • Ceremony and Medal, The Hyatt Foundation à http://www.pritzkerprize.com/about/ceremony [consulté le 2 août 2014]
  • Les dix livres sur l'architecture par Marcus Vitruvius Pollio, traduit par Morris Hicky Morgan, Harvard University Press, 1914, http://www.gutenberg.org/files/20239/20239-h/29239-h.htm [consulté le 2 août 2014]
  • FAQ, Hyatt Foundation, https://www.pritzkerprize.com/FAQ [consulté le 15 février 2018]
  • Image du médaillon Pritzker avec l'aimable autorisation de la Hyatt Foundation